COURS ATELIER SPECTACLE THEATRE

Je vais réaliser mon rêve : me produire pour la première fois sur une scène de théâtre à Paris grâce à mon cours atelier spectacle 75€ par mois le lundi ou le mardi à 21h.

MON COURS ATELIER SPECTACLE THEATRE

Après mon premier cours gratuit, mon inscription est faite. Ma première année. Je deviens élève du Cours Atelier spectacle théâtre. Dans ce cours je vais apprendre le jeu théâtral. Bien que je suis amateur on me propose une formation dirigée par des professionnels et cela malgré mon niveau. C'est top ! Je rejoins un groupe d'élèves pour une année. J'aurais une séance par semaine, 4 hebdomadaire. J'ai toujours rêver de faire du théâtre. Va falloir que je m'investisse dans ce cours. Voilà ce que me propose l'école dans ce cours atelier spectacle :

 

1 - Approche et compréhension de la pièce. Comme chaque année il y a plusieurs choix de pièces (classique et moderne).

2 - Participer à la création, à la mise en scène du spectacle et à la direction d’acteur

3 - L’interprétation de mon rôle, l'improvisation, le jeu de l'acteur et l’environnement scénique

4 - Le maquillage et le costume

Première lecture de la pièce de théâtre dans son intégralité.

Découvrir l'humour de l'auteur. La mise en bouche de sa pièce. Faire de l'improvisation.

C’est à la fois jouissif et casse gueule de découvrir un texte et de le prononcer pour la première fois. La peur est là, en moi. De quoi j'ai peur ? De ne pas lire correctement ? De ne pas comprendre ce que je lis ? Peut-être plus ? De passer au près des autres élèves du groupe pour un naze ?

 

Comme pour le premier rendez vous, il est difficile de se trouver en face d’une personne attirante ou aimée. Il en va de même pour la première lecture d'une pièce. C'est ce que nous dit. Il y a l’approche. Il y a le ressenti. Il y a la compréhension et enfin l’affinité réciproque. Mais je n'en suis pas encore là. Patience ! 

 

L’approche se fait par une technique de lecture. Pour bien lire il faut bien visualiser les mots, jusqu'à ce qu’ils raisonnent correctement en moi. Le professionnel de mon cours, un acteur lui-même, me guide et me fait découvrir toutes les étapes et les pièges dans lesquels j'ai peur inconsciemment de tomber. Dans le groupe on rigole pas mal. Il est drôle lorsqu'il raconte ses débuts pur nous donner confiance et nous détendre.


 

Au fur et à mesure de la lecture, malgré moi, mon ressenti, ma perception je suis bombardés de sensations, d'impressions, de sentiments. La porte s’ouvre soudain sur ce monde qui me paraissait jusqu'alors, lointain, difficile, incompréhensible. Mon moi se trouve en ébullition. Je veux comprendre. Je veux connaître. Je veux ressentir. Je suis prêt enfin pour le grand voyage tel un explorateur impatient d’aborder l’inconnu.

 

Le rôle m'apparait. Mon personnage devient familier, ton meilleur copain, il me tend la main. Voilà qu’il m'entraîne et je ne faites plus qu’un avec lui. Toute la dramaturgie et la problématique deviennent claires à présent. Je me met à vivre et à espérer en parallèle de l’histoire . Cela m’entraîne et m’emporte plus profondément. C’est la première lecture.

 

Cette première étape va m’emmener de rebondissement en rebondissement. Si tu es prêt à faire le pas, nous sommes là pour t’aider et te donner toutes les ficelles du métier pour que tu deviennes autonome me dit le comédien professionnel. 

La mise en scène et la direction d’acteur.

 

La mise en scène.

Il faut que je parle tout en suivant les actions et les mouvements de la mise en scène.  Il va falloir bouger sur le plateau du théâtre mais pas n’importe comment. Il faut suivre les indications des actions définies par le metteur en scène. Il fauts'habituer à te déplacer, tout en parlant par moment. Tu vas agir comme ton personnage. A parler comme lui. Ne t’inquiète pas, c’est un  plaisir. 

 

La mémorisation de ton texte et de tes mouvements en plein accords : te voilà prêt à l’interprétation. 

Lors de la lecture, des impressions, des sensations et des sentiments t’ont percuté, envahi. C’est le moment de les développer et de t’en servir. Ce sont tes premières impressions qui t’ont bombardées qui vont te guider. Comme un fil conducteur, elles vont te permettre de donner vie à ton personnage.

Me voilà prêt à l’interprétation. 

Lors de la lecture, des impressions, des sensations et des sentiments m’ont percuté, envahi. C’est le moment de les développer et de m’en servir. Ce sont mes premières impressions qui m’ont bombardées qui vont me guider. Comme un fil conducteur, elles vont me permettre de donner vie à mon personnage.

 

 La direction d’acteur. 

La direction d’acteur me permet de découvrir une seconde et même plusieures autres pistes de compréhension de mon personnage.  J'entre dans sa psychologie. Je vais incarner mon personnage, lui donner une posture, une démarche, des réactions. Tout cela orchestré par le metteur en scène qui me dirige et m'oriente tout au long de mon travail sur scène.

 

A toi l’exploration de l'âme humaine. C'est pour moi une satisfaction toute personnelle. L’accomplissement d’un exploit dont je suis vainqueur.

S’exprimer dans un environnement lumineux. Qué za co ?

A “L’École du comédien scène et image”, tu ne t’étonneras pas lorsque le prof-metteur en scène te demande de te mettre bien dans l'axe des projecteurs.  Car s’il faut apprendre à jouer la comédie, apprendre la mise en scène, apprendre ton texte, il faut aussi savoir se mettre dans la lumière.

 

Et nous sommes là pour comprendre l'importance de cela. C'est si rarement abordée dans la formation de l’acteur nous dit notre comédien professionnel.

 

l'intensité lumineuse dessine et restitue ton image. Elle va sublimer ta silhouette. Mettre en évidence tes actions. Accentuer la dramaturgie de ton jeu, d'où son importance. Selon son intensité cela va te donner une indication supplémentaire pour ajuster ton jeu.

 

Tu joueras différemment que tu sois en “plein feu” ou dans une lumière très basse. Par moment tu comprendras l’importance de nuancer tel propos, par d’autres d’exploser ton propos pour le rendre encore plus intense. Apprendre à jouer dans un espace lumineux  c’est être à la fois l’oeil photographique et le modèle. C’est comme si tu apprenais comment mettre en valeur la personne aimée. Ceci est un plus que m’apporte “l’Ecole du comédien scène et image” 

J’écoute et je m’exprime dans un environnement sonore.

 

Au même titre que tu vas jouer avec ta partenaire ou ton partenaire, la musicalité de ta voix sera importante et exprimera ta différence. L’expérience que tu acquières en pratiquant l’art théâtral va placer ta voix. Elle va par la pratique lui donner une gamme de sonorités plus étendue. La palette de ta voix va s’élargir et s’enrichir. Tu sera surpris toi même par ton attention ensuite à écouter et apprécier le son des voix de tes partenaires.

 

Et puis, vers la fin du montage de la pièce, le metteur en scène va te demander de parler sur une musique. Il s’agira d’entendre et de te fondre dans ce nouvel univers. Tu apprendras comment placer ta voix sur ce nouveau support. Entendre la bonne tonalité et laisser courir ton texte au bon niveau. ni trop fort, ni trop faible. C’est un bonheur immense que tu vas ressentir de surfer avec ta voix sur la musique. De trouver, de découvrir le point d’orgue entre elle et toi.

 

Il peut t’arriver de te poser la question de l’importance de tout cela. Ce que l’on apprend tout au long de sa formation est très important. L’empreinte de toute chose est importante. Ne garde tu pas en toi le goût de ton premier baiser ? Ce goût là peut rester en toi et  enrichir toute une vie. Ce cours d'atelier spectacle théâtre va le rester aussi.

Le maquillage et le costume.

 

Voici venu le temps de se maquiller et de se costumer. la dernière touche avant de monter sur scène. Te voilà devant la glace. Tu es face a ton visage. Il s’agit de s’occuper de lui.  De toi. Une grande excitation est tapie dans ton ventre, ta poitrine. Elle monte lentement. C’est le trac. Profite de cet instant privilégié avec toi-même.

 

Respire. Cherche à te concentrer et à retrouver l’image que tu t’es fait de ton personnage tout au long de ce travail accompli. Tu vas souligner légèrement ton regard avec un crayon a maquillage. Couvrir ton visage d’une poudre fine pour qu’il ne brille pas face aux projecteurs. Coiffer tes cheveux. Les mettre en bataille s’il le faut.

 

Voilà il ne te reste plus qu'à endosser ton costume. T’habituer et bouger avec lui. Dormir avec lui s’il le faut quelques minutes. J’ai vu une fois, un très bon comédien connu se promener avec une valise sur l’épaule toute la journée. Certain sont prêt à dormir sous les ponts et ne pas changer de vêtement pour se fondre dans leur personnage. N’ai crainte, nous en sommes pas encore là. Et puis les tocs des uns et des autres diffèrent et ne sont pas toujours une vérité absolue. A toi de trouver et de  creuser ton rôle comme tu l’entends.

 

Dans les loges, d’autres élèves comédiens autour de toi, trouverons plus de plaisir à caracoler en tous sens et à entretenir leur joie, leur exaltation. C’est à chacun de choisir. Il y a du plaisir à s’isoler avec soi quelques minutes. Il y a de l’engouement a trouver un peu de calme et de sérénité, de recueillement. Respirer profondément.

 

Le moment tant attendu est là. Tu as fourni tant d’efforts, surmonté tant d'épreuves, il ne te reste plus que quelques marches pour entrer dans la lumière et te livrer tout entier. Tu es enfin sur scène et soudain le monde devient plus grand, plus beau, plus fort.

Myriam Gastaldi (aujourd’hui professionnelle) dans le rôle  de la sulfureuse Marquise de Merteuil mis en scène par Joseph Morana.

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

Avant de vous inscrire et ensuite payer sur notre serveur ci-dessous vous pouvez nous joindre au :

06 20 47 51 90

Ecole du comédien, scène et image | Formation d'acteur | Île-de-France |

  • YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Google+ Icône sociale

© Ecole du comédien scène et image 2020